Accueil

Et aussi…

 

Naira Andrade

 

 

Son père s’appelle Carlos. C’est un Bolivien joyeux – indien aymara et quechua – qui a jadis déserté les bancs de l’Université pour se lancer dans une carrière d’artiste international. Chanteur, guitariste, flûtiste, violoniste, meneur d’orchestres, ses représentations l’ont conduit sur les routes d’une bonne partie de l’Europe et de l’Amérique Latine.

Gaëlle, sa maman, est une Bretonne pur jus. Une femme énergique qui cultive le goût du beau langage et des phrases bien tournées.

Cet héritage a transmis à Naira Andrade la passion de la musique et des mots.

Bercée dès sa plus tendre enfance par le son des répétitions, des concerts, trimbalée au sein de l’ambiance si particulière des tournées de la vie de saltimbanque, elle est tout naturellement et au fil des années, après un parcours universitaire dédié à l’étude des populations indigènes de la Cordillère des Andes, devenue musicienne, chanteuse, parolière, compositrice et interprète.

Armée de sa voix, sa guitare, son cuatro, ses flûtes, ses percussions, et de son accordéon, au sein de groupes protéiformes à géométrie variable, elle sème depuis quelques années ses notes généreuses aux couleurs des folklores boliviens, colombiens, vénézuéliens, chiliens, et autres musiques du monde. On l’a vue incarner la grande Violeta Parra au théâtre de La Paz en 2012, ou s’exprimer à bord de « La Confluence », sa toue cabanée, une barque de Loire aux escales culturelles et festives.

Aguerrie, enrichie de ses expériences musicales et de ses rencontres humaines, soucieuse de dépasser ce bagage sans le renier, Naira est désormais une artiste professionnelle qui imagine et élabore librement son propre répertoire, qu’elle construit à son image, original et métissé. Avec l’objectif légitime de pouvoir présenter une prestation toute personnelle, entourée d’un groupe de solides musiciens.

Voyageuse au caractère bien trempé, elle est toujours prête à boucler son sac pour découvrir ce vaste monde avec gourmandise et curiosité. Lucide, tenace, souriante, elle arpente avec une simplicité enthousiaste les chemins escarpés de son destin d’artiste, de créatrice et de femme.

Naira, c’est sûr, n’a pas fini de nous étonner.

 

Jean Paul Billo

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn